Faut il avoir une connaissance minimale pour permettre la réflexion ?

Si oui, quel est le niveau minimal et quelles sont ces données essentielles requises ?

 

Il semblerait que le lien ne soit pas direct car il faut approfondir « connaissances ».

Une donnée seule n'est rien, s'il n'y a pas la compréhension profonde. En ce cas, la connaissance ne permet pas l'élévation de l'esprit. Or, le but premier de l'apprentissage est de faire avancer son moi.

Il faut une base.

La critique.

Le savoir est la remise en question de la connaissance, son assimilation, sa compréhension, sa vérification pour en retirer un bénéfice profond.

La sagesse nécessite beaucoup de savoirs à condition seule qu'ils aient été acquis par le travail de la pensée et non pas uniquement par l'ingurgitation passive. Alors la sagesse nécessite uniquement une réflexion longue et poussée ?

Douter serait donc le moyen de construire, seulement chaque brume disparaissant révèle une telle étendue à explorer.

L'exploration n'est sûrement pas suffisante. L'infinie n'est pas humainement accessible, même l'assimilation de toutes les connaissances actuelles ne suffirait pas à garantir l'accès.

Je suis convaincu que l'éveil à la sagesse et à la plénitude est bien plus simple, bien plus proche.

La solution est juste là, mais profondément enfouie.

L'amour ?

L'amour des êtres, l'amour de la vie ?

Ce serait si effrayant de ne plus faire partie de groupe « jeune », du groupe « Français », du groupe « idiot ».

Je suis du groupe Humain

Non

Je suis du groupe vivant

la solution est là, je l'entrevois petit à petit.

Je suis du groupe vivant. Toi aussi abeille, toi aussi hêtre. Peut être n'as tu pas conscience de cela, ou peut être que je ne te comprends pas encore, mais je t'aime d'un amour infinie.

Je veux être assez fort pour vous aider, l'évolution des non-éveillés doit être aidée.

Deux voies pour la sauvegarde de la vie. Protéger et mener les êtres à l'éveil, à la compréhension de l'amour.

Est-ce cela que les religions avaient pour but ?

Les prophètes étaient-ils des éveillés dont les paroles ont perdu leur force avec le temps ?

Les prophètes de demain auront en plus de l'éveil, un peu plus de savoir.

et le temps avance...

 

Harten