Les anciens m'ont raconté,

qu'il fût un temps où les blés étaient hauts.

que l'on entendait les arbres,

se chuchoter ces secrets venant des montagnes.

et qu'à travers les brumes,

on sentait leurs parfums.

 

J'ai vu des Hommes heureux, sans couleurs,

simples papiers.

on m'a raconté la vie,

avant qu'elle ne soit folie,

et l'on me dit que c'était beau.

 

et moi pauvre enfant,

errant dans vos rues.

je pleure mes frères,

se saignant le cœur,

pour une liasse de bonheur.

 

Je suis le rêveur fou,

regardant étincelantes les étoiles,

exaspérant, ce triste enfant?

adorant un temps,

qu'il sublime sans savoir.

 

c'est la Vie que j'adore,

dans cette sublime folie.

Que je sois fou,

mais que je puisse rire !

 

Votre nouveau monde,

n'est pas le mien!

 

Harten